En visite à la cave du Diable. . .

Par un après midi chaud et ensoleillé,

P1060122

nous arrivons au chaos de grès de la cave du Diable. . .

P1060123

P1060130

P1060133

Grès brisés par une longue faille, c’est le magnifique site de la cave du Diable.

La cave du Diable est située à 500 mètres de la RN 2, entre Vaumoise et Gondreville, villages en lisière de la foret de Retz en direction de Paris.

P1060141

L’entrée de la cave du Diable. . .

     L’entrée de cette cave fut retrouvée vers 1830, après qu’un arbre renversé par la tempête eut libéré le passage par lequel on pénètre. Elle comporte 3 salles successives reliées par un escalier en 2 fractions de 20 et 10 marches.

Aujourd’hui ensablée en partie. . .

À l’origine, une tour de guet s’élevait à cet endroit, ensuite le Diable et ses légendes s’en est emparé. . .

Longtemps impénétrable notre Forêt a longtemps servi de cadre idéal pour être le théâtre d’actes plus ou moins effrayants où s’exerçait la malédiction qui ne pouvait être que celle du Démon.

Désert de sables où poussaient seulement quelques plantes sauvages avant 1800, les “Bruyères de Gondreville” servaient de refuge aux voleurs de la contrée depuis un temps indéterminé. Abrités et cachés par des rochers de grès brisés, culbutés et entassés les uns sur les autres, les brigands tombaient à l’improviste sur les voyageurs.

Attaquée en 1185 au cours d’un voyage de La Ferté-Milon à Crépy, la Comtesse Eléonore de Valois ne dut son salut qu’au courage et au dévouement de ses serviteurs. C’est pour protéger les voyageurs qu’elle y fait élever la Tour du Grain, tour impressionnante de 6 m de diamètre avec 5 étages sous la plateforme de la tourelle. Les hommes d’armes qui la garnissent rendent confiance à tous, surtout que des souterrains étendus en font un refuge sûr et que les guetteurs installés sur la tourelle pourront avertir de l’approche de l’ennemi.

Mais la tour ne sera pas toujours gardée … Au moyen-âge, c’est la Tour du Diable, le séjour de Satan et de ses démons. C’est surtout au Moyen-Age que le Diable règne dans le Valois. Les sorcières exercent une terreur incroyable, beaucoup de personnes s’en croyant les victimes et tombant réellement malades. La Tour du Diable fut le théâtre de mystérieux et sombres récits avec cortèges de sorcières, mauvais sorts et sabbats infernaux qui faisaient frémir nos aïeux.

P1060144

Au 17e siècle, la Tour est devenue un repère de brigands depuis que les chasses s’estompent. Maraudeurs, malavisés, coupe-jarrets, voleurs, tout le ban et l’arrière-ban de la grande Truanderie se réunissent à 1 km de là sous le Chêne du Roi qui devient l’Arbre des Malandrins.

De longs conciliabules sortent les plans des crimes à commettre quand n’ont pas lieu d’indescriptibles orgies rapportées par de terribles légendes. Il faut un soulèvement général du Valois apeuré pour que les plaintes arrivent au cardinal Richelieu qui décide la destruction de la Tour du Grain et l’abattage du Vieux Chêne, père des quatorze frères.

Michaux (historien local de la fin du XIX ème siècle) nous fait le récit effrayant d’une triste aventure localisée dans cette partie de la forêt.

… On raconte qu’un jour … pendant une de ces fêtes nocturnes fréquentes près des Bruyères de Gondreville, deux voyageurs, un homme et une femme, vinrent à passer près des truands. Aussitôt, ils sont entourés, pressés par un cercle humain qui pousse des cris effroyables.

Forcés de prendre part aux danses, bien que fatigués par une longue marche, ils sont bientôt épuisés et tombent de lassitude. On voulait les faire sauter encore mais ils ne pouvaient plus se tenir debout. Alors, pour leur apprendre l’obéissance, deux individus les prirent et les portèrent sous l’arbre en les attachant par la poitrine, chacun à un bout de corde, dont le milieu entourait une grosse branche, les malheureux se faisaient contrepoids.
Pendant ce temps, des mégères édentées, hideuses, allumaient un grand feu sous les pieds des pendus. Bientôt les flammes atteignent les vêtements, les chairs commencent à griller, la douleur fait faire à ces victimes de la barbarie d’horribles contorsions.
Les bourreaux éclatent de rire. Cela dura longtemps, et l’orgie qui s’ensuivit se prolongea jusqu’à l’aube !!! …

P1060152

Grés travaillés par l’érosion. . .

Même le célèbre Cartouche y fit halte en 1720 où il détroussa la comtesse Lallemand de Lévignen tout en lui souhaitant (une meilleure fin de voyage). Brigand certes, mais poli.

( Le net )

P1060153

C’est un très beau site, agréable à visiter, malgré les importants travaux sur la nationale 2 toute proche.

P1060148

Pendant que je prenais mes photos, j’ai ressenti une présence, le Grand Crochu me surveillait ! ! !

Le Diable apparait qu’à celui qui le craint.
(Proverbe arabe)
Bonnes balades à tous. . .
À bientôt.             Vever’s
Publicités

A propos vever02

Je m'appelle Hervé alias Vever... J'adore les balades dans la nature en famille. Je prends des photos sans être un grand spécialiste, juste pour le plaisir. Bonnes visites à tous. Vever's
Cet article, publié dans Nature, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour En visite à la cave du Diable. . .

  1. Hey trop bien cette histoire☺ c’est un site assez effrayant tout même 😊

  2. ptb41 dit :

    Merci pour cette belle découverte et pour les légendes qui l’agrémentent.
    Bonne nuit !

  3. Inger dit :

    ‘Cave du Diable’ – sounds like a scary place:)

  4. giselzitrone dit :

    Wunderschön wünsche einen schönen Nachmittag Gislinde

  5. Chouette historique de l’endroit ! Sans le savoir on passerait facilement à côté

  6. So beautiful pictures with the stones in the forest. Have a nice day 🙂

  7. niasunset dit :

    This forest seems so interesting and you captured amazing photographs. Do you know what I thought when I watched them? During winter… I guess, when it snows, when everywhere is covered by white, how dangerous it is… It should be a real devil then 🙂 Thank you dear Hervé, have a nice day, Love, nia

    • vever02 dit :

      You just gave me an idea, I’ve never seen snow in the cellar of the devil,
      Finally, when it will snow at home? ? ?
      For the devil, it’s just a legend linked to ancient times …. 🙂
      It is a pleasure to share dear Nia.
      I wish you a good day.
      Hervé

  8. Bonjour Hervé
    Ce qui m’intéresse dans ta promenade. Tu as découvert cet endroit ou alors tu savais qu’il existait et tu as decide de t’y rendre ?
    L’ histoire de ce la, sa légende, est fantastique et intéressante.

  9. naturesereine dit :

    Ce cartouche est vraiment partout en France !!! Un bien bel article Vever merci bises

  10. Maria-Lina dit :

    Merci pour ce beau reportage, c’est un endroit impressionnant! Le grand crochu a vu que tu étais un bon gars, il t’a laissé prendre de magnifiques photos… Bise, bon jeudi tout doux!

    • vever02 dit :

      C’est toujours un plaisir de partager ces endroits légendaires, je ne sais
      pas, il m’a peut-être jeté un sort le grand crochu, il n’est pas le seul
      gardien de ces lieux mystérieux! ! !
      Amitiés et beau vendredi tout doux!

  11. marc bourbon dit :

    y avait encore des bouteilles de vin dans ta cave ?

  12. bon lorsque tu te balade, amène des grigri

  13. Salutations, Herve. Merci du beau partage .

  14. Tuxnux dit :

    Belle visite du patrimoine ou patridiable si je comprends

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s